• Publié le 08 février 2019
  • Mise à jour le 17 avril 2019
Travaux Tunnel

Le creusement du tunnel

  • Partager cette page sur Facebook
  • Partager cette page sur LinkedIn
  • Envoyer à un ami
Du terminus actuel d’Olympiades au futur site de maintenance et de remisage de Morangis, 14 km de tunnel seront creusés à travers Paris et le Val-de-Marne. À l’issue des travaux de consolidation des sols au Kremlin-Bicêtre, 3 tunneliers interviendront simultanément pour la réalisation de la galerie intégralement souterraine.

Trois tunneliers en action

La technique de creusement par tunnelier est appliquée au prolongement de la ligne 14. Ces machines permettent à la fois de creuser les terrains, d’évacuer les déblais et de construire le tunnel. Trois tunneliers progresseront simultanément, du sud au nord.
 

Parcours des 3 tunneliers servant au creusement du tunnel du prolongement de la ligne 14 jusqu’à Aéroport d’Orly.

 

Deux tunneliers passent par Pont de Rungis

Sur les trois tunneliers utilisés, deux emprunteront le puits aménagé sur le site de construction de la future gare Pont de Rungis.


En avril 2019, le premier tunnelier a entamé son travail de creusement et de construction simultanée d’un tronçon de 4 km de tunnel jusqu’à L’Haÿ-les-Roses.

Du site Pont de Rungis, sera ensuite extrait fin 2020, le deuxième tunnelier du projet, parti du chantier du site de maintenance et de remisage de Morangis à l’extrémité sud du tunnel du prolongement.

 

Les méthodes de construction 

Découvrez en vidéo les méthodes de construction, mises en œuvre par le groupement d’entreprises Razel-Bec, Eiffage Génie Civil et Sefi-Intrafor, pour le prolongement de la ligne 14 de la gare Pont de Rungis à l’ouvrage Jean Prouvé. Au programme : la réalisation de 3 gares, 3 ouvrages de service et le creusement de 4 km de tunnel par un tunnelier, sur les communes de Thiais, Rungis, Chevilly-Larue et L’Haÿ-les-Roses.

 

©D-SEED | pour le groupement d’entreprises RAZEL-BEC/EIFFAGE – Réalisation et conception 3D