• Publié le 11 avril 2018
  • Mise à jour le 26 juin 2018

La 14 dans le rétro

  • Partager cette page sur Facebook
  • Partager cette page sur LinkedIn
  • Envoyer à un ami
L’histoire de la ligne 14, dernière-née du réseau RATP et vitrine de son savoir-faire en matière de métro automatique, témoigne d’un dynamisme et d’une modernité inédite.

100 % automatique : une première mondiale !

En 1998, la 14 initiait une véritable révolution en matière de transports en commun ferrés en devenant la première ligne au monde de métro à grande capacité 100 % automatique. Considérée encore aujourd’hui comme un modèle du genre, la ligne 14 du réseau francilien a ouvert la voie à l’essor du métro automatique dans le monde entier, à l’instar du métro de Dubaï conçu et réalisé par la RATP, ou encore du Grand Paris Express, nouveau réseau métro d’Île-de-France.

 

206707i.jpg

Inauguration du tunnelier Sandrine au démarrage du creusement de la ligne 14, le 20 juillet 1993.

Inauguration du tunnelier Sandrine au démarrage du creusement de la ligne 14, le 20 juillet 1993.

 

À l’origine, un nouvel axe de métro est-ouest

Construite pour désaturer les lignes 1 du métro et A du RER, la 14 s’inscrivait initialement dans un axe est-ouest qu’incarnait son nom de projet, MÉTEOR pour MÉTro Est-Ouest Rapide. Le succès de la ligne fut immédiat, en quelques années le trafic quotidien atteignait déjà 240 000 voyageurs de Madeleine à Bibliothèque François Mitterrand.

 

Déjà deux prolongements depuis la création de la ligne

La ligne 14 comptait initialement 7 stations et 8,6km de tunnel. Deux prolongements successifs, au nord en 2003 de Madeleine à Saint-Lazare puis au sud en 2007 de Bibliothèque François Mitterrand à Olympiades ont abouti à la mise en service de 2 stations et 1,3km de desserte supplémentaire.

 

8080d07.jpg

Inauguration du prolongement de la ligne 14 à Saint-Lazare le 25 juin 2007.

Inauguration du prolongement de la ligne 14 à Olympiades le 25 juin 2007.