• Publié le 15 octobre 2021
  • Mise à jour le 03 août 2022
Aménagement du territoire Travaux

L'aménagement des gares

  • Partager cette page sur Facebook
  • Partager cette page sur LinkedIn
  • Envoyer à un ami
L'année 2022 marque un tournant du projet qui entre dans une nouvelle phase de travaux

Une phase après l'autre...

Après la phase de travaux de génie civil, démarrent les travaux d'aménagement qui se poursuivront en deux temps jusqu'à la mise en service du prolongement :

  • Le gros oeuvre tout d'abord, avec la construction structurelle des édifices gares (murs, ossatures, planchers...)
  • Le second oeuvre ensuite, avec les travaux non structurels tels que les isolations, les cloisons non porteuses, les revêtements des sols et des parois, les couvertures de toitures, les bardages de façades, les escaliers mécaniques (Kone), les acenseurs (Schindler), l'électricité, la plomberie, les équipements de sécurité incendie, les ventilations...

 

Deux entreprises mobilisées

Les travaux de gros oeuvre de la phase d'aménagement des gares sont répartis entre deux entreprises titulaires :

  • Razel-Bec pour les futures gares de Bicêtre Hôpital, l'Haÿ-les-Roses et M.I.N. Porte de Thiais

  • le groupement Razel-Bec / Fayat Métal pour les futures gares de Maison-Blanche Paris XIIIe, Pont de Rungis et les ouvrages annexes.

 

Cinq cabinets d'architectes retenus

Cinq cabinets d'architectes de renom ont été désignés par la Société du Grand Paris pour concevoir les nouveaux bâtiments gares sous maitrise d'ouvrage RATP :