• Publié le 18 juillet 2018
  • Mise à jour le 30 juillet 2018
Travaux

Deux techniques de construction des gares

  • Partager cette page sur Facebook
  • Partager cette page sur LinkedIn
  • Envoyer à un ami
La RATP applique deux méthodes pour la réalisation des 5 gares dont elle est en charge de la maîtrise d’ouvrage. Construction à ciel ouvert ou en taupe, le choix dépend des contraintes et particularités de chaque site avec pour priorité la limitation des éventuelles nuisances.

Construction à ciel ouvert 

Cette technique est privilégiée pour la construction des 7 gares du prolongement de la ligne 14 à Aéroport d’Orly.

Étape 1 : réalisation des parois moulées

Les parois moulées qui délimitent le contour de la gare sont construites en premier.

 

Pose de cages d’armature pour la construction des parois moulées.

 

Étape 2 : terrassement du volume intérieur de la gare

Le volume intérieur de la boîte est excavé selon les plans élaborés par les ingénieurs et révèle au fur et à mesure du creusement le périmètre souterrain de la gare, délimité par les parois moulées.

 

Chantier du prolongement de la ligne 4 à Bagneux.

 

Étape 3 : pose des étais provisoires

Des grands tubes métalliques (butons provisoires) sont disposés au fur et à mesure du creusement afin de soutenir les parois (soumises à une forte pression du terrain).
 

Pose des butons provisoires sur le chantier du prolongement de la ligne 14 à Mairie de Saint-Ouen.

 

Étape 4 : réalisation du radier et pose des paliers définitifs

Une fois le volume souterrain excavé, une plateforme en béton (le radier) est réalisée au niveau du sol. 
Le tunnelier peut alors traverser la gare. Les butons sont ensuite remplacés par les dalles définitives en béton.

Les dernières étapes du chantier consistent à aménager et équiper la gare souterraine, construire le bâtiment voyageur en surface, poser la voie et les divers équipements nécessaires au fonctionnement des trains.

 

 

Construction en taupe 

Un pré-terrassement est exécuté afin de réaliser la dalle en béton servant de plafond à la future gare. Une ou plusieurs ouvertures sont conservées pour la circulation verticale des hommes et du matériel, le creusement du volume intérieur et l’évacuation des déblais.

Étape 1 : réalisation des parois moulées et de la dalle de couverture

Une fois les parois moulées construites, un pré-terrassement est réalisé pour couler la dalle de couverture.

Étape 2 : terrassement du volume intérieur de la gare

Le volume intérieur de la boîte est excavé, par les ouvertures conservées dans la dalle de couverture, révélant au fur et à mesure du creusement le périmètre souterrain de la gare, délimité par les parois moulées.

Les dernières étapes de travaux sont communes à la méthode de construction à ciel ouvert.