• Publié le 12 avril 2018
  • Mise à jour le 17 avril 2019
Environnement Travaux

Des chantiers responsables

  • Partager cette page sur Facebook
  • Partager cette page sur LinkedIn
  • Envoyer à un ami
Les chantiers des ouvrages de la 14 Sud vont modifier les territoires le long du tracé du prolongement de la ligne 14 jusqu’à Aéroport d’Orly. La RATP veille à limiter les nuisances occasionnées pendant toute la durée des travaux et applique des mesures de protection de l’environnement, en particulier en matière de gestion des déblais

Le chantier du tunnel invisible

Le creusement du tunnel est réalisé intégralement en souterrain par trois tunneliers circulant simultanément du sud au nord. En dehors des puits d’insertion et de sortie des tunneliers, cette méthode est invisible et sans impact sur la surface. Les nuisances sonores et vibratoires associées au creusement du tunnel sont faibles, en intensité comme en durée, voire inexistantes.
Les tunneliers évoluent en effet à une vitesse moyenne de 12 mètres par jour et creusent, généralement, à plus de 15 mètres de profondeur - soit bien en-dessous des fondations des bâtiments.

 

m14-36613.jpg

Tunnelier utilisé pour le creusement du prolongement de la ligne 14 à Mairie de Saint-Ouen.

Tunnelier utilisé pour le creusement du prolongement de la ligne 14 à Mairie de Saint-Ouen.

Des chantiers de construction des ouvrages très encadrés

Pour réduire les niveaux sonores et vibratoires des travaux de surface (construction des gares, des ouvrages de service, du site de maintenance et de remisage) la RATP a mené, en amont des travaux, des études visant à optimiser les dispositifs à mettre en place.

Une coordination des différents partenaires du projet et un ensemble de prescriptions adressées aux entreprises de travaux permettent d’assurer la construction des ouvrages efficacement, dans le respect des délais impartis tout en veillant à la limitation des nuisances :
 

  • plan de circulation pour limiter le passage des camions aux abords des zones d’habitat,
  • choix de techniques constructives et d’engins de chantier les moins bruyants possible,
  • capotage ou confinement des machines de chantier,
  • horaires de chantier fixés en concertation avec chaque territoire,
  • limitation au strict minimum des travaux de nuit ou le week-end,
  • mise en place de dispositif et de mesures étudiées pour réduire les nuisances sonores,
  • nettoyage des camions à chaque sortie du chantier pour ne pas salir la voie publique,
  • entretien et contrôle régulier des machines de chantier,
  • application des procédés et des techniques adéquates pour limiter l’émission de poussières (arrosage des zones de travaux).

 

sgprollando-35139.jpg

Écran de protection acoustique sur un chantier du Grand Paris Express.

hacl_170314_414_ok.jpg

Station de lavage de camions à la sortie du chantier.

Une communication responsable

La RATP s’est engagée dans une démarche responsable d’information des riverains. Son objectif : limiter les volumes de supports de communication imprimés en proposant un système d’information choisie efficace et adapté à chacun. Le site internet du projet offrira bientôt la possibilité aux internautes de paramétrer leur information projet pour recevoir directement par e-mail les actualités correspondant à leurs centres d’intérêt. Parallèlement, la RATP constitue un réseau de Relais d’Info destinés à accueillir dans leurs établissements (commerces, infrastructures publiques…) la documentation du projet, ainsi mise à la disposition des riverains.

 

Un projet moteur pour l’emploi local

Convaincues que les chantiers exceptionnels du Grand Paris Express doivent favoriser le développement économique durable, solidaire et créateur d’emplois, la Société du Grand Paris et la RATP ont signé en décembre 2018 une convention avec l’Établissement Public Territorial Grand-Orly Seine Bièvre et le Département du Val-de-Marne afin de favoriser l’emploi local et l’insertion autour des chantiers de la ligne 14 Sud. Dans le cadre des travaux liés à ce prolongement, ce sont ainsi 460 000 heures d’insertion qui sont prévues par la RATP et ses entreprises prestataires dans les clauses d’insertion des marchés de travaux.

 

signature_convention_emploi_local_insertion-ligne_14_sud.jpg

Laurent Prévost, Thierry Dallard, Christian Galivel, Michel Leprêtre et Christian Favier, réunis mercredi 19 décembre sur le chantier de la future gare Pont de Rungis à Thiais.

Laurent Prévost, Thierry Dallard, Christian Galivel, Michel Leprêtre et Christian Favier, réunis mercredi 19 décembre 2018 à Thiais pour la signature d’une convention pour l’emploi local et l’insertion autour des chantiers de la ligne 14 Sud.