• Publié le 19 décembre 2018
  • Mise à jour le 09 janvier 2019
Économie Pont de Rungis

Les acteurs de la ligne 14 Sud s’engagent pour l’insertion professionnelle dans les territoires du projet

  • Partager cette page sur Facebook
  • Partager cette page sur LinkedIn
  • Envoyer à un ami
Des représentants de la Société du Grand Paris, la RATP, l’Établissement Public Territorial Grand-Orly Seine Bièvre et du Département du Val-de-Marne ont signé le 19 décembre en présence du Préfet du Val de Marne une convention pour l’emploi local et l’insertion autour des chantiers de la ligne 14 Sud.

seb_0290_1.jpg

Laurent Prévost, Thierry Dallard, Christian Galivel, Michel Leprêtre et Christian Favier, réunis mercredi 19 décembre sur le chantier de la future gare Pont de Rungis à Thiais.
Depuis la gauche : Laurent Prévost, Thierry Dallard, Christian Galivel, Michel Leprêtre et Christian Favier, réunis mercredi 19 décembre sur le chantier de la future gare Pont de Rungis à Thiais.

 

Thierry Dallard, président de la Société du Grand Paris, Christian Galivel, directeur général adjoint projets, ingénierie et investissements de la RATP, Michel Leprêtre, président de l’Établissement Public Territorial Grand Orly Seine Bièvre et Christian Favier, président du conseil départemental du Val-de-Marne se sont réunis mercredi 19 décembre sur le chantier de la future gare Pont de Rungis à Thiais pour signer une convention visant à favoriser l’emploi dans les territoires du Grand Paris Express, en présence de Laurent Prévost, préfet du Val-de-Marne. 

 

Convaincues que les chantiers exceptionnels du Grand Paris Express doivent favoriser le développement économique durable, solidaire et créateur d’emplois, la Société du Grand Paris et la RATP avaient déjà cosigné le 5 octobre 2015 une Charte d’engagement « Responsabilité Sociale des Entreprises » pour la réalisation des marchés du Grand Paris. 


Dans le prolongement des objectifs de cette charte, et dans le but d’enclencher de véritables actions d’insertion professionnelle, de formation et d’accès à l’emploi au plus près des publics, les signataires de la convention pour le développement de l’emploi dans les territoires du Grand Paris Express se sont engagés mercredi 19 décembre 2018 dans une démarche commune pour que les travaux du prolongement au sud de la ligne 14 soient source d’emplois durables pour les habitants des territoires traversés. 

 

Dans le cadre des travaux liés au prolongement sud de la ligne 14, la RATP intègre des clauses d’insertion dans les marchés de travaux. Ce sont ainsi 460 000 heures d’insertion qui sont prévues par la RATP et ses entreprises prestataires sur ce prolongement. Sur les 4 marchés de génie civil déjà attribués au printemps, 29 personnes ont déjà réalisé 10 300 heures d’insertion. 

 

 

 

« La RATP intègre depuis 10 ans des clauses d’insertion sociales à ses marchés, avec la conviction que les travaux qu’elle mène doivent profiter de manière locale et pérenne aux personnes les plus éloignées de l’emploi. Pour les prolongements Sud et Nord de la ligne 14 ce sont ainsi plus de 700 000 heures d’insertion qui seront réalisées par les entreprises attributaires, au travers d’une quarantaine de marchés différents. Le fait même que cette initiative soit menée en collaboration avec les 5 départements franciliens traversés témoigne de la capacité de la RATP à fédérer et dynamiser les territoires autour des projets qu’elle porte. »
 

Catherine Guillouard, présidente-directrice générale du groupe RATP